L'AIGLE - Une nouvelle usine pour IMV en 2010

Publié le par BLOG INFOS DU 61

Depuis 18 mois, la communauté de communes du pays de L'Aigle travaille sur le dossier IMV et sur le programme d'aménagement des zones d'activités et de l'accueil d'entreprises sur des terrains existants et sur un projet d'extension de la zone industrielle de la route de Crulai sur un terrain de 13 hectares. L'aménagement de la zone industrielle et son extension ainsi que la construction de la future usine IMV ont été confiés à la société « Schéma » d'Hérouville-Saint-Clair. Lundi après-midi, Jean Sellier, président de la CDC, accompagné de Brigitte Langlois, chargée de mission à l'économie à la CDC, de Claude Belluco, adjoint à l'économie à la mairie de L'Aigle, d'Eric Goblet, directeur de l'usine IMV et de Alain Kendirgi, directeur général de la « Schéma » se sont rendus sur le site de la zone industrielle n° 1 afin de voir l'évolution du chantier de la future usine IMV. Un bâtiment de 13 800 m2 est en construction. Les travaux de terrassement ont débuté courant juillet. Les fondations sont en cours de réalisation. La pose de la charpente est prévue en octobre et le bardage dès le 20 octobre. « Schéma » réalise la construction de l'équipement. Elle sera propriétaire des bâtiments abritant IMV pour une durée de 15 ans. IMV louera ce bâtiment et au bout des 15 ans, la CDC en deviendra propriétaire en rachatant l'équipement. Comme l'explique Eric Goblet : « Nous avons souhaité recentraliser nos trois sites de L'Aigle pour réunir production, recherche et développement, et conserver les emplois. Avec plus de surface, nous allons améliorer nos gains de productivité sur un site unique répondant aux dernières réglementations en terme d'isolation et d'éco-énergie ». En effet, cette nouvelle usine verra l'implantation d'une toiture photovoltaïque, d'une surface d'environ 2 000 m2. Ce sera l'une des plus importantes implantées en Basse-Normandie, elle démontre la volonté de la CDC de s'impliquer dans le Développement Durable. Comme l'explique Jean Sellier : « Ces panneaux photovoltaïques seront implantés à la toiture et produiront de l'électricité qui sera revendue à EDF. Près de 230 000 kW seront produits annuellement représentant une recette annuelle de 138 000 € environ. Cela provoquera un équilibre avec le crédit-bail sur 15 ans et après les recettes seront nettes permettant d'amortir le risque locatif ». Le chauffage des bureaux sera assuré par une chaudière à granulés de bois. Le coût de cet investissement représente 8 millions d'euros.
L'entreprise IMV Technologies, leader mondial de l'insémination artificielle fleuron de l'industrie locale et Bas- Normande a choisi pour assurer son développement de déménager sur le Parc d'activités de la zone industrielle n° 1. Pour cela, depuis sa création en 1963 et à l'initiative de la famille Cassou, l'entreprise s'est développée grâce à sa politique d'innovation permanente et son programme de recherche et développement. Installée depuis le début, rue Mérillière et rue de la Porte Rabel depuis quelques années l'entreprise décidée à rester sur le devant de la scène, l'entreprise a fait le choix de s'installer dans de nouveaux locaux pour optimiser sa productivité et améliorer son image de marque. Engagée dans une politique innovante les dirigeants actuels ont souhaité s'engager dans une stratégie immobilière innovante et moderne à l'image de l'entreprise. L'entreprise s'installera en 2010 sur le parc d'activités de la zone industrielle dans des locaux de 113 000 m2. Elle a choisi de s'équiper d'une toiture photovoltaïque sur la partie administrative d'une surface de 2 000 m2. Ce sera la plus grande surface installée en Basse-Normandie. La production d'électricité réalisée grâce à la centrale photovoltaïque sera revendue à EDF dans le cadre de la politique mise en place dans le Grenelle de l'environnement. Pour compléter cette politique environnementale voulue par les dirigeants, le bâtiment administratif sera équipé d'une chaudière bois. Bien-sûr l'entreprise s'engage dans la Démarche collective « Développement durable » de la zone industrielle n° 1 et participera ainsi à améliorer la politique environnementale voulue par les élus de la CDC. Par ailleurs, la CDC a décidé de l'extension de cette zone industrielle n° 1 en aménageant des terrains situés en face de la zone actuelle, route de Crulai. 13 hectares seront ainsi créés près du château d'eau juste après l'usine Famar. Près de la future usine IMV, 4 terrains (parcelles d'environ 3 000 m2) vont être mis à disposition pour l'implantation de nouvelles entreprises.


Commenter cet article